Des maux et des mots


 

Partagez | .
 

 Il suffit d'une seconde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mie
avatar
Stylo à plume


Messages : 198
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 19

MessageSujet: Il suffit d'une seconde.   Jeu 9 Avr - 14:44

Parce que ça fait cinq ans. Parce que je n'oublie pas.



Les vacances d'été. Les deux mois où l'on est sensé s'amuser, respirer un coup, oublier nos petits soucis et être heureux. Cette année-là, mes deux mois de vacances ont été deux mois de cauchemars. J'avais douze ans. Fin juin, on m'a dit que mon meilleur ami nous avait quitté. On m'a dit que c'était un malheureux accident. Je suis restée assise, les yeux dans le vague sans vraiment écouter. Les trois premiers mots étaient suffisamment clairs. "Imad est mort". La suite je m'en fichais. Ces trois mots ont provoqué une tornade dans ma tête. Au début j'étais simplement abasourdie, perdue. J'avais du mal à comprendre. Je me suis levée, je suis partie dans ma chambre et j'ai commencé à réfléchir. J'ai commencé à réaliser, lentement.

La vérité s'est installée dans ma tête comme un poison, un nuage noir. Elle s'est emparée de ma tête. Écraser par un train. Voilà comme tu es mort. Les larmes ont dégringolé sur mes joues avant de s'écraser sur le sol. J'ai sentie quelque chose de violent s'emparer de moi. La colère. J'étais énervée contre la vie, j'étais pleine de rage, mais je ne pouvais en vouloir à personne. J'ai jeté un miroir par terre et j'ai regardé les morceaux de verre brisés sur le sol. J'avais l'impression d'être ce foutu miroir, en morceaux. Perdre une personne à laquelle on tient c'est comme si une part de nous partait avec. Comme si on était composé de plusieurs pièces et que chacune d'elles étaient une personne. C'est comme si un gouffre s'ouvrait dans notre poitrine et que tant que l'on a pas cicatriser cette plaie reste à vif.

Je suis passée à la salle de bain et me suis regardée dans le miroir. Je ressemblais à un cadavre. Mes yeux rougis, mes cernes, mon visage défiguré par la tristesse. J'ai compris qu'il n'y avait pas que les personnes âgées, malades qui s'en vont. J'ai compris que la vie n'était définitivement pas toujours rose. Je me suis dit qu'il fallait apprendre à faire avec. Quelques semaines plus tard j'ai aussi appris qu'il n'y avait pas que la mort qui séparaient les gens. J'ai appris que quelqu'un à qui on tenait pouvait changer du jour au lendemain, pouvait choisir un chemin différent du notre... Tout cela faisait beaucoup d'un seul coup pour une petite fille. Pendant cette période, j'ai grandi. J'ai changé, j'ai appris. Sur les autres et sur moi. Ce qui ne m'a pas empêché de souffrir.

Je me souviens d'avoir pensé que maintenant tu n'étais qu'une étoile parmi tant d'autres. Je me sentais terriblement seule alors que ma famille faisait tout pour me soutenir. J'avais l'impression qu'il me manquait une partie de moi et pourtant je continuais de me lever chaque matin comme d'habitude. Je serrais les dents, je me battais pour sourire quand même et répondre poliment quand on me demandait comment j'allais. Au bout d'un moment les autres arrêtaient de poser la question. Pour eux c'était comme évident, au bout de quelques semaines la peine devenait moins forte. Je voulais rester seule, pour pouvoir penser à tout ça. Je ne voulais pas de ma famille. L'été est passé vite. La rentrée est arrivée et je suis retournée au centre, là où tout a commencé. Quand j'ai posé les pieds dans l'écurie, j'ai regardé autour de moi. Je te voyais partout, c'était comme si je t'attendais. J'avais l'impression que tu allais surgir de nul part et me serrer dans tes bras. J'ai pris des photos de cet endroit qui allait disparaître, de cet endroit qui avait abrité tant de souvenirs.

Je suis remontée dans la voiture, j'ai claqué la porte d'un coup sec comme pour refermer un livre, une belle histoire qu'il fallait laisser derrière moi et je suis partie.
Une fois à Paris j'ai vidé l'appareil et j'ai mis les photos dans un dossier que je me suis promis d'ouvrir seulement le jour où j'aurais cicatrisée, où je me sentirais capable de regarder tout ça et d'y penser sans me sentir mal. Après des mois, j'ai enfin commencé à essayer de tourner la page. La page d'Imad. J'ai compris que toute ma vie j'aurais un pied dans le passé, une cicatrice parce que je penserais toujours à lui, mais que maintenant il fallait avancer. Parce qu'il n'aimerait pas me voir triste toute ma vie. Et j'ai recommencé à imaginer ce qu'allait être le futur. J'ai recommencé à écrire, j'ai recommencé à chanter. J'ai recommencé à sourire. Recommencer à vivre, sans mon meilleur ami.

Cinq ans aujourd'hui. Cinq ans que tu es mort Imad. Cinq ans que ton corps a heurté le train qui arrivait dans cette gare. Cinq ans que tes "amis" t'ont tué. Le temps passe, je grandis mais je ne t'oublie pas. Jamais. Je me souviens, j'avais douze ans. Les policiers nous ont dit "On a retrouvé tout les morceaux du corps de votre ami vous savez..." Avaient-ils vraiment besoin de nous dire cela à nous, tes amies, tes petites sœurs de cœur ? Je ne pense pas. On nous a dit "C'était un mauvais jeu, qui a mal tourné". Ah oui ? Pile ou face ? Vie ou mort c'était ça le jeu ? Ridicule. Révoltant. J'aurai pu étrangler ces prétendus amis de mes mains. Parce que tu t'en sortais enfin, tu avais trouvé un travail, tu avais laissé ton passé difficile derrière toi. Et à 18 ans, tu es mort. Et à partir de là, ma vie n'a plus jamais été la même.
Revenir en haut Aller en bas
Détective Alena
avatar
Phoenix incandescent


Messages : 5750
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 21
Localisation : Dans la cuisine d'Hannibal ♥

MessageSujet: Re: Il suffit d'une seconde.   Jeu 9 Avr - 14:58

Coucou Mie !

C'est un texte bien triste que tu nous offres aujourd'hui et je tiens d'abord à te dire que je te soutiens de tout mon coeur. Au moment où on perd les gens qui nous sont chers, on remarque que l'expression "les meilleurs partent en premiers" n'est pas dénuée de sens. Et quand on perd quelqu'un très jeune, une partie de nous s'en va avec, même si on ne s'en rend pas forcément compte tout de suite.

Gros câlins

_________________

Attention à toi mortel, la Psychopathe Bienveillante Gardienne de la Galaxie te surveille !



*Comité pro-Aaron (Nocturne)*Présidente : Némé ♥️ *Vice-Présidente : Assistante Wynyw ♥️
*Chef des cuisines : Wonder Aliw ♥️ * Coach Personnel : Méla-kun ♥️ * Trésorière : Caly ♥️ * Gouvernante : Fruttie ♥️ *Secrétaire : Moi ♪
Revenir en haut Aller en bas
BlackButterfly
avatar
Petit crayon à papier


Messages : 49
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 18
Localisation : Un champ de fleur

MessageSujet: Re: Il suffit d'une seconde.   Jeu 9 Avr - 17:13

Hello

C'est juste trop triste, je n'ai jamais eu le malheur de perdre quelqu'un donc je ne sais pas réellement ce qu'on peut ressentir, mais perdre une personne si jeune ça doit être juste horrible et terriblement marquant et comme tu l'as si bien dit on oublie jamais les personnes qui nous quitte, je suppose qu'on ressens toujours un petit vide en soit. Alors, je te soutiens et suis de tout coeur avec toi
Revenir en haut Aller en bas
http://bluelectre.over-blog.com/
Mie
avatar
Stylo à plume


Messages : 198
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 19

MessageSujet: Re: Il suffit d'une seconde.   Ven 10 Avr - 21:17

Merci beaucoup pour vos commentaires, ça fait du bien au moral. Je n'oublie pas, ça reste dans ma tête comme un disque rayé. C'était surtout la façon dont il est mort, son âge, les circonstances...
Je sais, ça n'est pas très joyeux. Mais ne vous inquiétez pas, je vous prépare d'autres textes plus "lumineux".
Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Détective Alena
avatar
Phoenix incandescent


Messages : 5750
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 21
Localisation : Dans la cuisine d'Hannibal ♥

MessageSujet: Re: Il suffit d'une seconde.   Ven 10 Avr - 21:18

De rien Mie, c'est tout à fait normal. Tu connais l'entraide et le soutien qui règnent ici. On n'oublie jamais les gens qui sont partis mais parfois, s'éloigner de nos souvenirs nous fait du bien.

_________________

Attention à toi mortel, la Psychopathe Bienveillante Gardienne de la Galaxie te surveille !



*Comité pro-Aaron (Nocturne)*Présidente : Némé ♥️ *Vice-Présidente : Assistante Wynyw ♥️
*Chef des cuisines : Wonder Aliw ♥️ * Coach Personnel : Méla-kun ♥️ * Trésorière : Caly ♥️ * Gouvernante : Fruttie ♥️ *Secrétaire : Moi ♪
Revenir en haut Aller en bas
Méla
avatar
Faucon céleste


Messages : 1869
Date d'inscription : 13/11/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Il suffit d'une seconde.   Ven 10 Avr - 21:41

Coucou Mie

On voit à quel point la perte de ton meilleur ami t'a marquée, et c'est tout à fait compréhensible. Je n'ai jamais perdu quelqu'un, du moins personne aussi jeune, mais j'ai une connaissance qui est décédée de la même façon que ton meilleur ami et j'ai pu voir quel impact ça a eu. Sur moi qui ne le connaissait pas très bien mais aussi sur ses proches. C'est douleur horrible, un vide immense. Je t'envoie tout mon soutien en espérant que tu commences à aller un peu mieux et à aller de l'avant
Ton texte, bien que très triste, était poignant et vraiment bien écrit en tout cas.

Je te fais pleins de bisous ❤️❤️
Revenir en haut Aller en bas
http://parker-lynda.skyrock.com/
Alice-lost-in-Wonderland
avatar
Macaron vanille


Messages : 1291
Date d'inscription : 02/11/2013
Age : 18
Localisation : Un endroit où l'été refuse de venir

MessageSujet: Re: Il suffit d'une seconde.   Jeu 28 Juil - 11:11

La mort c'est révoltant, mais encore plus lorsque qu'il s'agit de circonstances que l'on aurait pu éviter facilement. L'écriture c'est un bon moyen de purger ces sentiments, mais certaines cicatrices, demeurent, peu importe l'effet du temps ou des mots. Le vide que l'absence marque c'est dur à reboucher, surtout lorsqu'on est jeune.
J'espère que les choses vont tout de même s'arranger, je garde une pensée pour toi et plein d'ondes positives!

_________________
1. On n'oublie rien, on refuse simplement de s'en rappeler
2.Le désespoir compose, avec l'avidité, un assez beau lyrisme

*Comité pro-Aaron (Nocturne) : Présidente - Némey | Vice présidente - Assistante Winnie | Secrétaire - Détective Lélé | Coach personnel - Dame Méla | Trésorière - Calilie | Gouvernante - Colorful Fruttit | Chef des cuisines - moi *
Revenir en haut Aller en bas
http://vivre-et-se-battre-pour.skyrock.com
Mie
avatar
Stylo à plume


Messages : 198
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 19

MessageSujet: Re: Il suffit d'une seconde.   Jeu 28 Juil - 17:34

Alice et Méla, merci mille fois.
Le temps passe et pourtant, la douleur reste. peut-être justement parce que ce sont des circonstances que l'on aurait pu éviter. Peut-être justement parce que c'est trop cruel et bien trop tôt.
En tout cas merci beaucoup, ça me touche énormément de pouvoir partager cela avec vous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il suffit d'une seconde.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il suffit d'une seconde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La seconde et courte vie de Bree Tanner
» Cinq mille kilomètres par seconde de Manuele Fior
» Seconde resureccion d'Ulquiorra
» Image par seconde sur une video "Stop Animation Catch"
» Seconde vague - Guerriers du Chaos - V7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Des maux et des mots  :: VOTRE PLUME :: Textes :: Le jour où je l'ai perdu-